TALENCE COMPOSTAGE

Publié le par Comité de quartier

TALENCE COMPOSTAGE

Le compostage partagé pour « vivre l’écologie en ville »

 Gironde Talence
Le broyat, issu de petits branchages, apporte l’équilibre nécessaire pour un bon compost. © Crédit photo : Pa. D.
Par Patricia Delage
Publié le 30/03/2021 à 19h16
Mis à jour le 30/03/2021 à 19h16

Le collectif de citoyens, en partenariat avec la bricothèque, organisait, samedi 27 mars, une matinée de découverte du compostage partagé.

« Nous proposons un atelier de broyage qui est essentiel pour l’absorption de l’humidité dans un compost. Ce broyat favorise la dégradation et permet une maturation lente des déchets de cuisine. Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques effectué par des micro-organismes (bactéries, vers de terre) en un produit comparable au terreau. Le compost partagé permet à des personnes qui vivent en appartement de participer à la protection de l’environnement et de vivre l’écologie en ville », expliquent Mariannick Queinnec et Murielle Desrois, référentes du site de Peixotto et Fehlmann.

Des créations en vue

« Nous travaillons sur les trois piliers économique, écologique et lien social, liés au compostage partagé. Une réduction de près de 30 % des déchets de cuisine est engendrée. Nous avons plus de 40 personnes sur liste d’attente pour intégrer un site. Actuellement, seuls deux lieux publics fonctionnent (Peixotto et Fehlmann) mais sont complets et nous envisageons la création de compostage partagé à Caudérès et à Robespierre », ajoute Georges Riet. « Nous attendons les autorisations d’utilisation de l’espace public délivrées par la mairie », poursuit Mariannick Queinnec.

Les référents de site de compostage partagé ont tous bénéficié d’une formation assurée par Bordeaux Métropole. En ce samedi matin, de nombreux Talençais sont venus s’essayer au broyage et découvrir les nichoirs créés par les bénévoles de la bricothèque.

Bordeaux Métropole rappelle qu’un tiers des poubelles de particuliers est constitué de biodéchets. 30 kilos de nourriture sont jetés par personne par an. « Nous devons tous participer à la protection de l’environnement en attendant l’obligation qui sera faite de tri à la source des biodéchets qui entrera en vigueur en 2024 », conclut Mariannick Queinnec.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :